img_3_1372188682_eccbc87e4b5ce2fe28308fd9f2a7baf3

Broederbond, 2012, Le Cap, Afrique du Sud

Il est des contextes où l’expression artistique et individuelle relève d’une véritable prise de risque et d’un engagement personnel profond.

The Rainbow Room de Pierre Le Riche fait partie de ces œuvres  fortes. Crée en 2012 par cet artiste Sud Africain installé au Cap, elle interroge la place de l’homosexualité dans un contexte post-apartheid.

Composée de 17km de fils d’acrylique aux couleurs du drapeau gay, elle recrée le salon typique des familles afrikaners en 1995, date de la coupe du monde de rugby.

Utilisant la technique du crochet et des couleurs vives, il juxtapose les symboles de l’homosexualité et de la masculinité (en intégrant 150 ballons de rugby), interrogeant l’acceptation des relations entre personnes du même sexe dans un contexte où le mariage homosexuel est légal, mais paradoxalement très fortement réprimé.

img_7_1372188682_8f14e45fceea167a5a36dedd4bea2543

img_6_1372188682_1679091c5a880faf6fb5e6087eb1b2dc

img_4_1372188682_a87ff679a2f3e71d9181a67b7542122c

img_2_1372188682_c81e728d9d4c2f636f067f89cc14862c

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.