Fernando Brizio, Renewable clothing, exposition Flexibility – Design in a fast changing society, Turin, 2008.

Né d’un simple accident quotidien, un stylo qui fuit dans une poche puis tâche la chemise, Fernando Brizio décide de le sublimer en concevant une robe blanche lavable munie de poches dans lesquelles on insert des feutres lavables. Le colorant se diffuse par capillarité. On peut alors contrôler le motif ainsi obtenu selon la durée que l’on laisse les stylos en place (entre une heure et une heure et demi). La robe et les feutres étant lavables, on peut changer les couleur et le motif ainsi créé au gré de ses envies.
http://fernandobrizio.com/

 

Catégories : ArtMode

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.