Dans ce projet « Matrice », Justine Pereira est captivée et fascinée par la perception de la matière. Des surfaces textiles tridimensionnelles qui selon le positionnement, le point de vue, la lumière et l’articulation, permettent de créer des surfaces dynamiques et changeantes.

L’effet de moirage résulte de la superposition de deux trames à mailles régulières.

Justine utilise la technique de l’enduction en soudant ensemble deux ou plusieurs résilles qui créent un jeux de trames. Ce phénomène d’interférence lui permet de donner des effets d’optiques vibrants et ondulants. Ce dispositif génère dans la surface, des pleins et des vides, un dessin matriciel binaire. Des flux numériques captivants et furtifs.

Le résultat révèle une «image» de ce phénomène fugace. Sur ce principe, ces surfaces offrent différentes perspectives d’usages selon les trames et les matières d’enduction de l’architecture à la mode et l’ameublement

Crédit photos : Audrey Lenchantin, Boris Camaca, Pierre Dubusschere

Silhouette par Alexandre Paty, Styliste

Article sponsorisé par Collectif Textile

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.