Originaire de Mexico City, Gabriel Dawe crée des installations textiles in situ. Cherchant à créer un lien entre la mode et l’architecture, ses oeuvres intitulées Plexus puis numérotées, se composent de fils colorés tendus dans l’espace et se découvrent sous toutes les coutures. Le mélange des couleurs est fascinant. Une fois démontées, les fils sont conservés dans des boites transparents, leur offrant une nouvelle lecture et une seconde vie.  À la fois délicat et grandiose.

À noter qu’il collaborera prochainement au nouveau clip de Marie-Pierre Arthur.

Une autre dimension de son travail a « piqué » mon attention : ses sculptures composées de vêtements plantés de milliers d’épingles.

Intolerance, 2011

 

Catégories : Art

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.