Formée entre le Tokyo, Londres et Jérusalem, Ganit Goldstein repousse les limites des techniques utilisées dans la mode et invente un nouveau langage visuel et plastique.

Intéressée par les savoir-faire traditionnels comme l’art complexe de l’ikat qu’elle a appris à la Tokyo University of the Arts, ou encore le batik, elle intègre les nouvelles technologies à ses collections. Elle utilise un scanner 3D qui permet de prendre les mesure du corps en entier afin de créer des vêtements sur mesure de manière plus durable, sans perte de matière.

Par ailleurs elle applique des motifs en relief directement sur le tissu à l’aide d’une imprimante 3D pour venir ajouter des éléments de texture multicolores ou transparents sur les vêtements. Elle crée également de magnifique parures à la croisée du bijou et de l’armure grâce à cette technologie.

Jouant avec les couleurs et les textures, elle fait dialoguer la matière textile et l’impression 3D par des ajouts de broderies et un clin d’oeil récurrent à l’ikat qu’elle déconstruit.

Son univers peut sembler futuriste par son utilisation des nouvelles technologies, mais elle fait constamment référence à différentes traditions textiles du monde, dans la forme des vêtements, dans les motifs, et les technique, dans une approche résolument contemporaine.

S’entourant d’experts et d’ingénieurs, elle repousse les limites des savoir-faire et ouvre de nouvelles perspectives dans divers domaines de la création dans des collections empreintes d’une grande sensibilité.

À découvrir!

Photos: Ganit Goldstein
Instragram: ganitgoldstein

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.