Partager l'article:

The Slum Studio est né à l’initiative de l’artise Ghanéen multidisciplinaire Sel Kofiga.

Lorsque nous donnons nos vêtements usagés, la grande majorité se retrouve sur les marchés de seconde main ouest africain où les balles de vêtements arrivent par centaines chaque semaine.

L’approche de Sel Kofiga est à la fois politique et artistique. Par la photographie il documente cette marée de vêtements inutilisés. Sur ces marchés, il collecte du coton qu’il peint, imprime, pour créer de nouveaux vêtements dans une esthétique inspirée de l’expressionisme abstrait. Son travail nous fait d’ailleurs penser à celui de Jean-Michel Basquiat, par son traitement graphique et pictural.

The Slum Studio porte un regard critique sur la consommation de masse occidentale. Dans une démarche axée autour de l’économie circulaire, Sel Kofiga nous amène à porter un regard nouveau sur le vêtement et le système de surproduction et de surconsommation.

Dans sa démarche globale artistique, et politique, au delà du bien de consommation jetable, il transforme le vêtement en oeuvre d’art unique. Parce qu’une oeuvre d’art est précieuse et fragile et qu’il faut en prendre soin.

Photos The Slum Studio et  Onsoh Studio
Instagram: theslumstudio

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.